Pourquoi faire des études d’informatique à l’international ?

Pourquoi faire des études d’informatique à l’international ?

En informatique, nous utilisons constamment du matériel et des logiciels issus de la collaboration de personnes du monde entier. Que vous souhaitiez vous lancer dans la recherche, travailler pour un géant de la technologie ou créer votre propre start-up, étudier ou travailler à l’étranger peut vous aider à développer les compétences dont vous avez besoin pour travailler dans un environnement technologique mondialisé.

L’omniprésence de l’anglais dans l’informatique

Lorsque l’on évoque les études à l’international, c’est souvent la langue anglaise à laquelle on pense, même si le pays où se déroulent les cours n’est pas anglophone, mais asiatique ou scandinave. En effet, l’anglais est omniprésent dans l’informatique, mais aussi dans le monde des affaires.

Une question historique

Les États-Unis sont le pays où ont vu le jour les géants du net, comme Microsoft, Apple et les autres. Si aujourd’hui, les Chinois les concurrencent, c’est pour l’instant uniquement sur leur territoire (ce qui est déjà colossal).

Mais, étant les pionniers de ce secteur d’activité, les Américains ont inévitablement créé dans leur langue naturelle.

Le développement de la Silicon Valley

La Silicon Valley fait toujours autorité sur le développement qui concerne l’informatique, l’Internet et tout ce qui s’y rapporte. Les nouveaux produits et les nouveaux concepts viennent de là. Les écrits et les conférences sont ainsi normalement rédigés en anglais.

Chaque fois qu’un nouveau mot naît, les Français mettent des années avant de proposer une traduction ; en tout cas trop tard, car l’habitude est prise d’utiliser le mot anglais. C’était vrai dans les années 80 avec le walkman que personne n’a jamais appelé baladeur, ça l’est aujourd’hui avec le mail qui est rarement appelé courriel, ou le spam qui est encore plus rarement appelé pourriel.

Il est à noter que les Québécois créent immédiatement une traduction pour chaque mot anglais et enrichissement leur langue, tandis que le français utilise de plus en plus d’anglicismes. Par exemple, ils ne font pas de shopping, mais magasinent.

La langue des affaires

L’anglais est la langue officielle dans plus de 75 pays avec une population estimée à 2 milliards L’anglais est également la langue des affaires internationales. Il est couramment utilisé dans tous les domaines, et encore plus pour tout ce qui concerne Internet, par définition sans frontière.

Pourquoi est-il important de parler l’anglais ?

Les négociations, les conférences, les forums, le code, les applications… tout est en anglais et n’est pas toujours traduit. Un étudiant en informatique se doit de parler ET écrire couramment l’anglais.

Les employeurs ont besoin de personnel anglais pour les échanges avec l’étranger, même en dehors de l’informatique. Il est indispensable de pouvoir communiquer avec des fournisseurs et/ou des clients étrangers.

Dans les grosses entreprises françaises ayant des partenaires internationaux, il n’est pas rare que les mails ou les conférences soient en anglais, même pour les employés français, afin que tous les partenaires puissent comprendre les échanges.

Il est bien évident que les recruteurs privilégient les candidats qui maîtrisent parfaitement l’anglais, tant à l’oral qu’à l’écrit. Nous avons en France de gros problèmes d’enseignement des langues étrangères, mais aussi de la langue française. Le niveau d’écriture a beaucoup baissé et pourtant, il demeure extrêmement important avec les échanges par mail.

Un candidat à l’embauche sera évalué sur ses diplômes bien sûr, mais aussi sur sa capacité à maîtriser sa propre langue, l’anglais et éventuellement d’autres langues.

Les études à l’étranger

L’immersion dans un pays reste la meilleure façon d’apprendre une langue. En effectuant des stages à l’étranger, et même en y passant une ou deux années scolaires complètes, l’étudiant acquiert une gymnastique mentale qui lui permet de pratiquer naturellement plusieurs langues et de passer de l’une à l’autre, sans même y réfléchir.

Ceci est valable pour les étudiants qui se destinent à une carrière internationale, mais c’est tout aussi valable pour une carrière en France.

Ces compétences permettent de prétendre à des postes à plus haute responsabilité et de nombreux groupes exigent même des CV, lettres de motivation et entretiens bilingues.