Formation en informatique : pour qui est-elle faite ?

Formation en informatique : pour qui est-elle faite ?

L’informatique vous tente, vous attire, voire vous passionne ? Mais êtes-vous fait pour une carrière dans l’informatique ? Les métiers de l’informatique sont très divers mais il est préférable de posséder certaines prédispositions pour être en phase avec les études, puis les métiers que vous allez exercer.

 

La passion

Dans un monde idéal, tout métier devrait être choisi en fonction de nos passions. Ce n’est malheureusement pas toujours possible. Cependant, l’informatique se situe un peu à part car c’est un monde qui évolue extrêmement rapidement. Une nouvelle technologie ou une nouvelle forme d’analyse est rapidement détrônée et remplacée par une plus performante. Si vous ne vous intéressez pas véritablement à l’informatique, les mises à jour continuelles vous paraîtront rébarbatives et vous aurez du mal à les intégrer.

 

La logique et la précision

Même lorsque la partie créative intervient, le fond demande toujours de la logique et de la précision. L’informatique requiert de la logique et un esprit ouvert aux mathématiques et aux concepts plutôt abstraits.

La précision est également indispensable. Quelqu’un de brouillon, approximatif ou négligent ne peut pas réussir dans l’informatique, à moins de changer radicalement son comportement. En informatique, chaque signe compte. Lorsque vous donnez des instructions à un ordinateur, si vous oubliez une virgule ou ajoutez un espace superflu, l’intelligence artificielle ne comprendra pas vos indications.

 

La patience

L’informatique nécessite énormément de patience. Les projets sont souvent de longue haleine. Ils prennent du temps entre l’élaboration et la mise en œuvre. Lorsqu’il faut résoudre des problèmes, il faut aussi s’armer de patience car le diable se niche dans les détails et il est parfois très difficile de résoudre des problèmes parce qu’un seul petit point vous échappe.

Il faut donc beaucoup de persévérance si vous souhaitez poursuivre un cursus universitaire informatique.

 

Les capacités de réflexion

L’informatique demande de la réflexion et de la capacité d’analyse. Il n’est pas question de se lancer tête baissée dans une recherche mais il faut obligatoirement analyser la situation avant d’envisager comment la résoudre.

L’impulsivité paie rarement dans le monde de l’informatique, il vaut mieux être sage et posé pour ne pas prendre de décisions hâtives qui ne serait pas les bonnes.

 

L’abnégation et l’humilité

Les métiers de l ‘informatique vous amènent le plus souvent à travailler au sein d’une chaîne où chacun (ou chaque équipe) a sa fonction et intervient à un moment donné. Au final, le projet abouti n’est pas attribué aux différents intervenants dont vous faites partie mais revient à son initiateur.

Vous allez vous retrouver face à des demandes de clients qui ne correspondent probablement pas à ce que vous auriez voulu mais il va vous falloir de l’humilité et de l’abnégation pour ne pas sortir de votre cadre. Vous êtes en effet susceptible de donner votre avis mais l’initiative finale ne vous revient pas.

 

La pertinence

Vous travaillez au sein d’une société et vous devez trouver la place qui est la vôtre. Si vous n’êtes pas décideur, vous êtes cependant fondé à donner votre avis, s’il est pertinent bien sûr ! Vous devez être impliqué dans votre travail et participer activement au développement des projets.

Votre esprit doit toujours être en alerte pour détecter les améliorations possibles, inventer une alternative plus judicieuse ou moins chère… Si votre hiérarchie apprécie votre motivation à sa juste valeur, vous allez rapidement grimper les échelons et progresser dans votre carrière.

 

L’envie, tout simplement

C’est valable pour tous les métiers ! Il vous faut l’envie de l’informatique, le goût de l’informatique ! Pensez que nous sommes dans une société où nous passons la majorité de notre temps au travail.

Embrasser une carrière, c’est décider de passer cinq jours par semaine pendant plus de quarante ans à traiter de la même matière, même si elle évolue beaucoup. Vous comprenez que la passion est indispensable pour être épanoui dans son métier et ne pas associer le travail à une contrainte.